Catégories
Religions et savoir

Un musulman qui néglige ses prières

Matière liée à la mort (جنائز)

Question: Que disent nos savants savants sur ce qui suit: qu'un érudit Hanafi déclare que quiconque n'accomplit pas Salah est un Kafir et Murtad (apostat); il n'est pas permis d'accomplir sa prière Janaza, et il est également interdit de l'enterrer parmi les musulmans dans leur cimetière. Cette affirmation est-elle correcte? Trois personnes ont été enterrées sans que leur prière Janaza ne soit exécutée; quelle est la décision de la loi sacrée à ce sujet? Il n’y a pas de musulman sur cette terre qui n’aura pas exécuté la prière de l’Eid ou du Jum’a ou accompli les cinq prières, quoique irrégulièrement.

Réponse: Après avoir corrigé ses croyances et Iman, le droit le plus significatif et le plus incroyable d'Allah est d'accomplir Salah. Il suffit de se contenter d'accomplir la prière de l'Aïd ou de la Jum'a ou d'accomplir de manière irrégulière les cinq prières obligatoires pour libérer cette personne de sa responsabilité et ne garantira pas la sécurité de cette personne.

Quiconque manque délibérément une Salah est digne de rester en enfer pendant mille ans jusqu'à ce qu'il se repentisse sincèrement et exécute la Qadha de cette prière manquée. Si les musulmans le boycottent, cessent de lui parler ou s'assoient près de lui, il en est vraiment digne.

Cependant, après le décès d’un sunnite qui a des croyances correctes, le Fardh Qat’i ala al-Kifaya pour le baigner, le voiler et l’enterrer, sauf pour ceux qui en sont exemptés. (et cette personne en question n'est pas d'eux). Si tout le monde abandonne ces rites et les néglige, alors quiconque en a été informé sera coupable, coupable d'avoir négligé une action obligatoire, et donc digne d'être puni.

La personne qui a enterré trois musulmans sans effectuer la prière funéraire est un Fasiq (le plus grand pécheur) et sujet à des tourments douloureux. Quiconque – bien qu'il croie à son obligation – manque une prière, mais ne la dégrade pas, bien qu'il la manque en raison de l'autonomisation de son moi inférieur et du satan, est un pécheur important et digne de la punition du feu de l'enfer. Cependant, malgré cela, il n'est pas un Kafir, une rébellion ou un voleur de route mais un musulman qui s'est détruit.

Le Messager d'Allah: «  Il vous incombe (Fardh) d'accomplir la prière funéraire sur chaque musulman, qu'il soit pieux ou pécheur, même s'il est un pécheur majeur. '' Ceci est à l'exception de quatre (personnes): un rebelle, un voleur, celui qui est tué dans une bataille, celui qui pille les habitants d'une ville la nuit après avoir emporté des armes avec lui, celui qui étrangle quelqu'un à mort, ou celui qui tue l'un de ses parents (Durr al-Mukhtar). De plus, Allah le Très-Haut sait ce qui est le mieux.

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *