Catégories
Religions et savoir

La politique dans l'islam: sur les musulmans participant à un engagement politique dans les pays non musulmans

Remarque: cet article a été révisé et approuvé par Shaykh Younus Kathrada pour son contenu religieux

La Oummah musulmane a passé ces dernières années à célébrer la montée et le succès du combattant MMA Khabib Normagomedov, un combattant musulman Daghestanti qui est devenu un vainqueur incontesté. Le jour de sa 29e victoire, il a également annoncé sa retraite du MMA, faisant référence à une promesse qu'il avait faite à sa mère.

Les musulmans sont devenus fous dans leurs louanges, le comblant d'adoration, exprimant leur admiration pour son obéissance à sa mère, ses manifestations publiques de sajdah ash-shukr après chaque match, son humilité et son souvenir d'Allah, et son regard baissé autour des femmes mal vêtues lors d'événements publics. Sans aucun doute, ce sont tous des comportements et des caractéristiques louables qui devraient être encouragés chez tous les musulmans, en particulier les hommes musulmans.

Soutenez MuslimMatters pour seulement 2 $ par mois

MuslimMatters est un service gratuit à la communauté depuis 2007. Tout ce qu'il faut, c'est un petit cadeau d'un lecteur comme vous pour nous permettre de continuer, pour seulement 2 $ / mois.

Le Prophète (SAW) nous a enseigné que les meilleures actions sont celles qui sont faites de manière cohérente, même si elles sont petites.
Cliquez ici pour soutenir MuslimMatters avec un don mensuel de 2 $ par mois. Réglez-le et collectez les bénédictions d'Allah (swt) pour le khayr que vous soutenez sans y penser.

Cependant, il y a eu un silence presque assourdissant sur les fondements problématiques sous-jacents de tout le phénomène de Khabib Nurmagomedov et sa popularité parmi les hommes musulmans. Pour commencer, toute sa carrière de combattant de MMA est considérée comme un péché et interdite selon la charia. Il est bien connu que le Messager d'Allah ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) m'a dit:

وعن أبي هريرة – رضى الله عنه – قال: قال رسول الله – صلى الله عليه وسلم – {إذا قاتل أحدكم, فليتجنب الوجه} متفق عليه. 1.

1 – صحيح. رواه البخاري (2559) ، ومسلم (2612) واللفظ لمسلم ، ولتمام تخريج

"Quand l'un de vous se bat, laissez-le éviter (de frapper) le visage." (Rapporté par al-Bukhari, al-Fath, 5/215).

Les chercheurs ont convenu que tous les sports qui impliquent des frappes au visage, et en outre, ceux qui impliquent plusieurs blessures physiques et blessures à ses participants, sont interdit. Selon le hadith et la maxime juridique établie, «laa darar wa laa diraar»(Il n'y a pas de préjudice d'autrui ni de réciprocité de préjudice), cette interdiction s'étend aux sports tels que la boxe, le MMA, le football américain et tout autre sport où les athlètes infligent et subissent délibérément et régulièrement des blessures physiques.

Sur les cordes

Ce n’est pas une question à prendre à la légère. En effet, il est inquiétant et malheureux que ce fait ait été minimisé à un point tel que de nombreux musulmans – y compris et en particulier les hommes musulmans qui sont de si fervents fans de ces sports – ne sont même pas conscients de cette interdiction. Le plus alarmant est peut-être que beaucoup de ceux qui sont considérés comme des érudits, des imams, des shuyookh et des dirigeants de la communauté musulmane, qui sont conscients de cette interdiction, ont négligé de mentionner ces décisions alors même qu'ils louent publiquement ceux comme Muhammad Ali ou Khabib Nurmagomedov pour leurs prouesses dans ces domaines, et les considèrent comme des modèles à suivre. Alors que même les autorités religieuses encouragent publiquement ces athlètes et célèbrent leurs victoires, comment peut-on s'attendre à ce que le profane moyen sache que ces sports sont détestés par la charia? C'est une grave lacune que tant d'enseignants et de chefs religieux aient laissé tomber leurs confrères musulmans sur une question qui a été extrêmement publique et popularisée.

Il est également nécessaire que les musulmans considèrent que la manière dont la boxe professionnelle, la lutte, le MMA et les sports interdits similaires sont menés est bien loin des combats occasionnels (et autorisés) pour le sport qui existaient à l'époque de RasulAllah. ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui). Aujourd'hui, l'industrie du sport revendique des milliards et des milliards de dollars dépensés en matériel promotionnel et en événements qui n'impliquent aucune petite quantité de musique, d'alcool, de vulgarité et de femmes presque nues utilisées uniquement pour titiller le regard masculin; les sponsors d'équipes et d'athlètes comprennent les sociétés de bière.

Glouton pour la punition

Les awrahs masculins et féminins sont révélés, ouvertement et ouvertement, normalisés dans le cadre de l'environnement sportif. L’inquiétude concernant la révélation de l’awrah masculine ne peut être exagérée lorsque nous avons une tradition islamique qui met l’accent sur la modestie des croyants, hommes et femmes. Le plus grand de tous les êtres humains, le Messager d'Allah, a été décrit comme «… plus modeste qu'une vierge isolée »

(Ṣaḥīḥ al-Bukhārī 5751, Ṣaḥīḥ Muslim 2320). Le prophète Musa ('alayhissalaam) était connu pour être si modeste qu'il gardait son corps couvert à tout moment (Sahih Tirmidhi); le Compagnon ‘Uthmaan ibn’ Affaan (radhiAllahu ‘anhu) a été décrit comme ayant une telle modestie que le Messager d’Allah lui-même a dit: "Ne devrais-je pas être timide de celui dont les anges sont timides?" (Sahih musulman 2401)

Lié à la modestie est le rappel aux femmes musulmanes qui ont regardé ses matchs (ou tout autre divertissement) de baisser le regard. Pour parler franchement, il n'incombe pas à une femme croyante d'apprécier la vue d'hommes à moitié nus (en particulier du type très en forme, athlétique et souvent attrayant) de se débattre. Les femmes musulmanes ne sont certainement pas à l'abri de la fitnah causée par l'affichage d'hommes déshabillés partout sur les réseaux sociaux et à travers d'autres divertissements.

Les avertissements concernant zina des yeux s'appliquent aux femmes musulmanes comme ils le font aux hommes; le Coran a déjà dit:

{Et dites aux croyantes de baisser les yeux et de garder leurs parties intimes…} (Coran 24:31)

Il est malheureux que cela ait été tellement oublié que même les chercheurs ont négligé de s’attaquer à cette question particulière.

Rouler avec les poinçons de représentation

Alors que Khabib lui-même a été félicité pour son abaissement du regard autour de femmes mal vêtues lors d'événements auxquels il est présent, nous devons être conscients du fait que ni lui ni aucun autre homme (ou femme) musulman ne devraient se mettre en situation. d'être à de tels événements pour commencer. La vérité est que sa présence à ces événements était une partie nécessaire de sa carrière; ses revenus, qui en découlent interdit le sport et ça interdit environnement, peut être considéré sans ambages haraam rizq, et pas différent dans la décision juridique que ceux qui gagnent de l'argent dans les magasins d'alcool ou dans les bordels. Le fait que les musulmans aient allègrement ignoré les graves ramifications spirituelles de cela soulève la question de savoir à quel point nous prenons au sérieux la question des bienheureux rizq en premier lieu.

Il est clair que de nombreux hommes musulmans, et en particulier les pratiquants religieux, trouvent en Khabib un type de représentation musulmane dont ils rêvent: quelqu'un qui est publiquement et sans vergogne musulman, qui a fait preuve de capacités et de capacités physiques impressionnantes (peut-être vit-il lui par procuration?), qui a fait preuve d'une conduite exemplaire en dehors du ring, qui a constamment tenu fermement à se souvenir publiquement et sans honte d'Allah et à parler de l'Islam.

En soi, c'est admirable. La Oummah musulmane a eu une pénurie de modèles contemporains héroïques, et personne ne peut être blâmé pour ressentir de l'amour pour quelqu'un qui semble incarner un caractère et une conduite si louables. Cependant, nous ne pouvons pas simplement nous arrêter là. Il est nécessaire que nous nous posions la question de savoir quel genre de représentation musulmane est le genre de représentation musulmane qui vaut la peine d'avoir – et comment et où cette représentation a lieu.

Lorsque des femmes musulmanes sont entrées dans l'espace public, fournissant une «représentation» sous la forme d'un muhajjabah dans le magazine Playboy, un hijab portant un mannequin dans un concours de beauté et l'industrie du mannequinat, un hijabi dans les sports olympiques et beaucoup de non-hijabis dans de nombreux dans d'autres domaines, il y a eu beaucoup de critiques valables et légitimes concernant le concept de «représentation musulmane» et ce qu'il implique. Parmi les musulmans conservateurs, il existe une croyance partagée selon laquelle la «représentation» au prix du respect du halal et du détournement du interdit ne vaut pas la peine d'avoir une représentation. En effet, une telle «représentation» entraîne des dommages importants à la santé sociale et spirituelle collective de la Oummah: il y a normalisation des plates-formes qui sont antithétiques aux valeurs islamiques, de l'habillage et des conduites qui vont à l'encontre de notre charia, et encourageant les jeunes générations à adopter ces comportements et à poursuivre ces types de carrière.

Pourquoi, alors, ne respectons-nous pas nos frères musulmans? Aussi inspirante que soit la conduite de Khabib, aussi admirable que soit sa représentation publique de son identité musulmane, sa carrière et tout ce qui l’accompagne ne peut être considérée comme permise, acceptable ou encouragée dans l’islam. Malheureusement, nous avons eu beaucoup d'hommes musulmans qui s'encouragent à regarder ses matchs, au point d'organiser des soirées de garde dans la mosquée! (Quelqu'un, s'il vous plaît, répondez-moi vraiment: comment RasulAllah considérerait-il l'observation enthousiaste d'un interdit sport dans la Maison d'Allah?)

Coup par coup: Izzah de la Oummah?

En outre, les excuses avancées pour le choix de carrière de Khabib sont, franchement, fragiles – il n'a pas apporté «Izzah à cette Oummah d'une manière tangible autre que de faire en sorte que les hommes musulmans se sentent bien dans leur peau (je veux dire, hé, je comprends, mais désolé, ce n'est pas ça); il n'intimide pas le kuffaar»(Soyons réalistes: le kuffaar à l'UFC gagnent plus d'argent avec lui que vous ne pourriez jamais rêver d'en avoir dans une vie); ses victoires sur le ring ne sont pas une victoire pour cette Oummah (s'il vous plaît, allez demander aux musulmans opprimés en Birmanie, en Somalie, au Yémen, au Turkestan oriental, en Palestine, au Cachemire, et ailleurs quelle victoire ses matches ont été pour leur bien-être ). En effet, des questions se sont posées concernant ses apparitions publiques avec Vladimir Poutine et ses éventuelles allégeances politiques avec la Russie, qui a une longue histoire de brutalisation des musulmans dans leurs régions environnantes.

En fin de compte, Khabib Nurmagomedov est un athlète rémunéré, dont les millions de dollars proviennent d'un sport interdit, dans une industrie qui pue la saleté du début à la fin. Il est notre frère musulman, et quoi devrait être célébré, c'est qu'il a finalement choisi de quitter l'industrie. Ce que nous n'aurions pas dû faire, ni continuer à faire, c'est de considérer sa carrière de combattant du MMA comme exemplaire pour les musulmans de quelque manière, forme ou forme que ce soit. Nous devrions prier pour sa direction en tant que musulman, son pardon pour ses péchés antérieurs et rappeler à nos frères musulmans – peu importe à quel point ils sont émotionnellement influencés – que c'est vrai. «Izzah ne vient pas de la participation à des sports ou à des carrières interdites (malgré le succès que l'on peut y avoir!), mais à obéir à la loi d'Allah et à son messager et à s'abstenir de transgresser les limites fixées par la charia.

Autres ressources sur les décisions:

https://islamqa.info/en/answers/10427/ruling-on-boxing

https://www.islamweb.net/en/fatwa/429082/boxing-is-forbidden-even-without-striking-the-face

https://www.islamweb.net/en/fatwa/329518/going-to-gym-that-has-yoga-lessons-boxing-and-sauna

Regarder la boxe est-il autorisé dans l'Islam?

Frapper ou frapper le visage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *