Catégories
Religions et savoir

5 Hadith sur le caractère Noble du Prophète Muhammad Sallallahu 'Alayhi Wasallam.

Caractère noble du prophète Muhammad Sallallahu 'Alayhi Wasallam

Muhammad Sallallahu ‘Alayhi Wasallam était le plus généreux.

Ibn 'Abbaas Radiyallahu' Anhu dit: «Rasulullah Sallallahu 'Alayhi Wasallam était le plus généreux parmi les gens en accomplissant de bonnes actions (personne ne pouvait se comparer à lui en générosité. Il menait lui-même une vie simple, mais en donnant il mettrait un roi à honte. À un moment de grand besoin, une femme lui a présenté un drap, et il l'a porté comme il en avait besoin. Une personne est venue le voir et lui a demandé, il a présenté le drap à cette personne. et répondant aux besoins des autres, quand les créanciers venaient, et si quelque chose venait de quelque part, il paierait les dettes, et ne rentrait pas chez lui tant que tout n’aurait pas été donné aux nécessiteux. Il existe de nombreux incidents de cette nature, tant qu'il n'est pas possible de les énumérer). Surtout au mois de Ramadan, il serait plus généreux jusqu'à la fin du mois. (Sa générosité ce mois-ci a dépassé tous les autres mois). En ce mois-ci, lorsque Jibra-eel ‘Alayhis Salaam vint réciter le Coran à Rasulullah Sallallahu‘ Alayhi Wasallam, à cette époque sa générosité dépassa le vent qui apporte de fortes pluies. (1)

2. Muhammad Sallallahu ‘Alayhi Wasallam a eu le meilleur discours.

«Aayeshah Radiyallahu» Anha rapporte que: «Ce n’était pas la nature de Rasulullah Sallallahu‘ Alayhi Wasallam de parler indécemment, et il ne s’est pas non plus engagé dans l’utilisation d’un langage obscène. Il n'a pas non plus crié et parlé dans les bazars (ce qui est contraire à la dignité). Il n'a pas vengé une mauvaise action par une mauvaise, mais l'a pardonnée, et par la suite ne l'a même pas mentionnée ». (2)

3. Muhammad Sallallahu 'Alayhi Wasallam avait le meilleur caractère parmi tous les peuples.

Anas bin Maalik Radiyallahu 'Anhu dit: "Je suis resté au service (de Rasulullah Sallallahu' Alayhi Wasallam pendant dix ans. Il ne m'a jamais dit une seule fois" Oof ". Quand j'ai fait quelque chose, il ne m'a jamais demandé pourquoi tu l'as fait? Quand je n'ai pas fait une certaine tâche, il ne m'a jamais demandé pourquoi je ne l'ai pas fait. Rasulullah Sallallahu 'Alayhi Wasallam avait le meilleur caractère parmi tous les gens. (Et possédait aussi les caractéristiques les plus excellentes, à tel point,) que je n'ai jamais senti un chiffon de soie, ni de la soie pure, ni rien de plus doux que la paume de Rasulullah Sallallahu 'Alayhi Wasallam. 3)

4. Muhammad Sallallahu ‘Alayhi Wasallam était toujours joyeux et facile d’esprit.

Imaam Hasan Radiyallahu 'Anhu dit, (mon jeune frère) Husayn a dit: "J'ai demandé à mon père (Sayyidina' Ali Radiyallahu 'Anhu) la conduite de Rasulullah Sallallahu' Alayhi Wasallam dans ses assemblées 'Il a répondu …' Rasulullah Sallallahu 'Alayhi Wasallam était toujours heureux et facile. Il y avait toujours un sourire et un signe de bonheur sur son visage béni. Il était de nature douce et lorsque les gens avaient besoin de son approbation, il donnait facilement son consentement. Il ne parlait pas d'un ton dur et n'avait pas le cœur de pierre. Il n'a pas crié en parlant, il n'était pas non plus impoli ou n'a pas parlé de manière indécente. Il n’a pas cherché les défauts des autres. Il n'a jamais exagéré quoi que ce soit ni excédé en plaisantant, ni n'était-il un avare. Il s'est tenu à l'écart des propos indésirables et n'a pas fait comme s'il n'entendait rien. S'il n’était pas d’accord avec le souhait de la personne suivante, il ne la décourageait pas et n’avait rien promis à cette personne. Il s'est complètement tenu à l'écart de trois choses: des arguments, de l'orgueil et des propos insensés. Il a interdit aux gens de trois choses. Il n'a déshonoré ou insulté personne, ni cherché les fautes des autres, il a seulement parlé de ce à partir duquel le thawaab et la récompense ont été atteints. Lorsqu'il parlait, les personnes présentes inclinaient la tête de telle manière, comme si des oiseaux étaient assis sur leur tête. (Ils ne bougeaient pas, car les oiseaux s'envoleront au moindre mouvement). Quand il a terminé ses entretiens, les autres ont commencé à parler. (Personne ne parlait pendant que Sayyidina Rasulullah Sallallahu’Alayhi Wasallam parlait. Tout ce que l’on voulait dire, il le serait une fois qu’il aurait fini de parler). Ils ne se sont pas disputés devant lui sur quoi que ce soit. Chaque fois que l'un lui parlait, l'autre se taisait et écoutait jusqu'à ce qu'il finisse. Le discours de chaque personne était comme si la première personne parlait. (Ils ont prêté attention à ce que chacun a dit. Ce n'est pas comme on le trouve généralement qu'au début, les gens prêtent toute leur attention, et si la conversation s'allonge, ils s'ennuient et commencent à faire moins attention). Quand tout le monde riait pour quelque chose, il riait aussi. Les choses qui ont surpris les gens, il montrerait également sa surprise à ce sujet. (Il ne s'asseyait pas tranquillement et ne se tenait pas à l'écart de tout le monde, mais faisait partie du rassemblement). Il faisait preuve de patience face à la dureté et aux questions indécentes d'un voyageur. (Les villageois posent généralement des questions non pertinentes. Ils ne font pas preuve de courtoisie et posent tous les types de questions. Sayyidina Rasulullah Sallallahu 'Alayhi Wasallam ne les a pas réprimandés mais a fait preuve de patience). Le Sahaabah amènerait des voyageurs à ses assemblées (afin qu'ils puissent eux-mêmes bénéficier des divers types de questions posées par ces personnes, et aussi entendre certaines questions sur lesquelles eux-mêmes, en raison de l'étiquette, ne se poseraient pas). Rasulullah Sallallahu «Alayhi Wasallam» disait: «Quand vous voyez une personne dans le besoin, alors toujours« aidez cette personne ». (Si quelqu'un le louait, il le détesterait). Si quelqu'un, en guise de remerciement, le louait, il se taisait, (car il est nécessaire que l'on «remercie une personne pour une bonne faveur ou une bonne action. C'est comme si l'on remplissait son devoir. Certains des oulémas l'ont traduit comme: «Si on ne dépassait pas en le louant, il se tairait.» Cela signifie que s'il dépassait, il l'interdirait). Il n'a pas interrompu quelqu'un qui parlait et n'a pas commencé à parler quand quelqu'un d'autre était occupé à parler. Si quelqu'un dépassait les limites, il l'arrêterait ou se levait et partait (pour que cette personne s'arrête) »(4)

5. Muhammad Sallallahu 'Alayhi Wasallam a fait en sorte que chacun se sente très spécial.

Amr ibnul ‘Aas Radiyallahu‘ Anhu rapporte: ”(Rasulullah Sallallahu‘ Alayhi Wasallam a accordé de l’attention, a parlé et montré de l’amour à la pire personne d’une nation. Ainsi, la personne peut sentir qu’elle reçoit une attention particulière). Il avait l'habitude de prêter attention et de me parler aussi d'une manière, que je commençais à sentir que j'étais le meilleur de la communauté. (C'est pourquoi un jour) j'ai demandé: «O Messager d'Allah, suis-je meilleur ou est-ce qu'Abubakr est meilleur?» Il a répondu: «Abubakr». J'ai alors demandé: "Suis-je meilleur, ou" Umar? " «Umar». J'ai demandé: "Suis-je meilleur ou" Uthmaan? "Il a répondu:" Uthmaan ". Quand je lui ai posé ces questions, Rasulullah Sallallahu ‘Alayhi Wasallam m'a dit la vérité. (Il ne m'a pas dit que je valais mieux me garder heureux. Ensuite, j'ai eu honte de moi à cause de cet acte). Je sentais que je n'aurais pas dû poser une telle question ». (5)

Référence:

  1. Ash-Shama’il Al-Muhammadiyah 352
  2. Ash-Shama’il Al-Muhammadiyah 346
  3. Ash-Shama’il Al-Muhammadiyah 344
  4. Ash-Shama’il Al-Muhammadiyah 350
  5. Ash-Shama’il Al-Muhammadiyah 343

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *